[Langues] Comment s’accrocher et garder la motivation

Quelques semaines après avoir commencé à apprendre le chinois et l’italien, j’ai ralenti la cadence. Je pense que c’est normal de perdre un peu l’engouement et la motivation du début. Mais par contre, ce moment est important! Car c’est là qu’il faut se redonner un coup de fouet, quitte à forcer un peu. Evidemment, ça doit toujours rester un plaisir et donc ça ne servirait à rien de se faire mal juste pour se donner bonne conscience. Voilà quelques “trucs” qui fonctionnent pour moi lorsque je traverse le désert.

 

Constater les progrès

On fait un pas en arrière et on compare la situation actuelle avec celle du début de l’apprentissage, c’est-à-dire zéro. Tant qu’on reste plongé dans une activité, on ne se rend pas forcément compte des progrès qu’on fait. Avec un peu de recul, on remarque rapidement que la situation a évolué. Bah oui, au début on ne parle pas un mot et maintenant on se présente et on peut dire si on a faim ou soif. Et avec ça, on peut survivre! Dans n’importe quelle langue, d’ailleurs. Et puis, blagues mises à part, on se sent plus fort quand on réalise qu’on avance donc allez-y, lancez-vous des fleurs pour rebooster votre motivation!

 

Faire preuve d’imagination

Quand j’avais commencé à apprendre le serbo-croate, j’avais du mal à retenir certains mots de vocabulaire. Même les plus simples. Alors j’ai pris un post-it et j’y ai écrit “vrata”, qui signifie “porte”, et je l’ai collé sur … la porte ! Et j’ai recommencé avec d’autres mots, sur d’autres objets. Au début la pièce ne ressemble plus à rien mais plus on les voit, mieux on les retient. Et après plusieurs passages et la certitude que le mot est mémorisé, on peut retirer le post-it et retrouver un appartement qui a l’air d’un appartement. Et tout ça, avec du vocabulaire gravé dans la mémoire! Chaque personne a ses moyens mnémotechniques pour apprendre des mots ou même de la grammaire. Il suffit d’être créatif! Pour le vocabulaire, il y a toujours le système de flashcards avec la répétition espacée.

 

Intégrer la langue à son quotidien

Il est possible de changer de langue dans les réglages de son smartphone. Oui, c’est déjà pas mal de pouvoir lire “Messages”, “Espace”, “Envoyer”, ou “Réglages” dans une langue étrangère, mais ce n’est pas comme ça qu’on va trouver à manger dans une ville inconnue. Mais si le téléphone peut changer de langue, alors vous aussi! Changez vos propres réglages 🙂 parlez-vous à vous même, et à haute voix c’est encore mieux. Pour chaque activité du quotidien, il y a moyen d’intégrer la langue qu’on est en train d’apprendre. Si vous avez envie d’aller chercher une bouteille d’eau dans la cuisine, dites-le dans la langue cible. Bon ok, même en français on ne le dirait pas. Mais il faut jouer le jeu!

Donc que ce soit pour une petite action comme aller chercher de l’eau ou pour quelque chose de plus gros comme planifier sa journée, ce serait enrichissant de le faire dans la langue visée. Et c’est plus simple qu’on ne le pense! Comment?

 

Composer de nouvelles phrases

On ne s’en doute pas toujours, mais on acquiert assez rapidement les connaissance nécessaire pour créer des phrases plus ou moins complexes. En effet, au début d’une méthode d’apprentissage de langues, on apprend souvent des phrases types ou des dialogues. Et en avançant, on mémorise quelques noms, des verbes et aussi des adjectifs. En ajoutant à ça l’un ou l’autre mot de liaison comme les fameux “mais, ou, et, donc, or, ni, car”, on peut faire des tas de combinaisons! Par exemple, j’ai appris à dire en chinois “chien”, “chat”, “aimer”, “mais”, et aussi la négation. J’ai donc tenté de créer des phrases en faisant varier celles que j’ai lues dans la leçon. Avec ces 4 mots, je peux dire “j’aime les chiens mais je n’aime pas les chats”. Bon, ça ne sert pas à grand chose mais c’est déjà pas mal.

 

Motivation rechargée

Avec ces quelques exercices que j’essaie de réaliser chaque jour, je pense qu’il est possible de s’améliorer rapidement et surtout de garder la motivation! Ce sont des choses simples et il y a des tonnes d’autres méthodes. Si vous avez des techniques intéressantes, partagez-les dans les commentaires 😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  

Une réponse à “[Langues] Comment s’accrocher et garder la motivation”

  1. Hello Kevin,

    Merci pour cet article.
    J’apprécie la partie qui mentionne le fait de constater ses progrès.
    C’est souvent quelque chose qu’on oublie de faire, mais c’est vraiment efficace pour rebooster le moral.
    On a l’impression de ne pas avancer, mais quand on prend du recul, on se rend compte qu’on a fait des pas de géants, et ça motive pour continuer dans cette direction.
    Alors je dis un grand OUI, mesurons nos progrès, soyons fière d’avancer 🙂

    Lauriane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.