Apprendre les langues avec la répétition espacée

Pour mon défi en cours, j’ai choisi d’utiliser la méthode Assimil comme base pour apprendre le chinois et l’italien. Pour compléter ça, j’ai ajouté Duolingo pour l’italien et la méthode de Michel Thomas pour le chinois.

Cela dit, les apps pour apprendre les langues se font de plus en plus nombreuses et j’ai donc commencé à en expérimenter quelques unes.

A l’époque où j’avais commencé brièvement le japonais, j’ai utilisé Busuu mais je ne m’y suis plus aventuré depuis longtemps donc je n’y reviendrai pas dans cet article. En plus je n’y ai pas trop accroché… Qui sait, peut-être que je changerai d’avis plus tard.

Par ailleurs, à l’aide de l’app StickStudy, j’avais découvert pour cette même langue l’utilisation des flashcards.

 

“11 words”, photo de Susana Fernandez.

Les flashcards

C’est un système de cartes dont le but est d’aider à la mémorisation. Elles peuvent être utilisées pour apprendre du vocabulaire tout comme elles peuvent être exploitées pour étudier d’autres sujets, comme des dates d’histoire ou des formules. On les utilise comme système de question/réponse.

Le principe des flashcards est celui de la répétition espacée. Quand on arrive à répondre à la « question » d’une carte, celle-ci est rangée pour plus tard. Si la réponse est mauvaise, on rencontrera encore la même carte jusqu’à ce que ça rentre !

On se concentre donc sur les sujets qu’on maîtrise le moins, alors que les éléments qui nous posent moins de difficulté sont mis de coté pour un autre jour.

A la base, ces cartes étaient de vraies cartes. Mais vous vous en doutez, à l’ère du numérique, il est possible d’en trouver sous forme d’app pour smartphone !

 

Anki

Anki permet de créer des flashcards et de profiter de cartes déjà créées par d’autres utilisateurs. Il y a des packs téléchargeables et il est possible de réviser directement à partir de ceux-là. Je n’ai pas encore commencé à l’utiliser mais ça a l’air intéressant, surtout pour apprendre le vocabulaire d’une langue étrangère.

 

StickStudy

Encore un système de flashcards! Cette application est payante. J’avais la version gratuite pour apprendre les caractère chinois utilisés en japonais à l’époque où je m’étais lancé dans cette langue. Et bien que je ne connaissais pas encore le fonctionnement de ce genre de cartes, je trouve que l’attention est vite captée et apprendre devient un jeu amusant 🙂

 

Duolingo

Vu que j’apprends l’italien pour le moment, celle-ci est sans doute l’app que j’utilise le plus souvent. Le chinois est encore en phase de test mais on ne devrait plus trop attendre avant de voir cette langue débarquer dans l’app. La technique de répétition espacée est aussi utilisée, mais pas sous forme de flashcards. On vous fait traduire des mots et des phrases par écrit, mais également écouter et parler! Vous gagnez des points, et il est même possible de faire partie de “clubs”. Que ce soit avec des amis ou des inconnus, l’esprit de compétition vous fait progresser encore plus rapidement. C’est ludique et facile à utiliser.

 

iStart de Mirai

Cette application payante propose tout de même un aperçu gratuit. Elle se présente sous forme de leçons. Après une brève notion de théorie, vous commencez la leçon directement en écoutant deux voix : l’une est le “prof” anglophone, l’autre donne des mots de vocabulaire dans la langue cible. Dans mon cas, le chinois! A la fin de chaque leçon, il y a un petit résumé des notions apprises, puis la liste du vocabulaire appris, et enfin un quiz pour terminer la leçon en beauté. On ne s’ennuie pas, quoi.

 

Babbel

Je n’ai pas encore beaucoup utilisé Babbel, mais de ce que j’ai pu voir, le principe est le même que Duolingo. Vous écoutez, complétez des dialogues et traduisez par écrit. Donc on est toujours dans ce principe de répétition espacée. Mais contrairement à Duolingo, Babbel est payante après une leçon.

 

Mondly

Voilà une bonne petite trouvaille. Mondly se présente sous forme de leçons où vous apprenez des mots pour ensuite les placer dans un contexte. En fait, c’est un peu la même idée que dans les autres applications mais j’aime bien la présentation de celle-ci.

 

Memrise

Pour pas changer, encore et toujours la répétition espacée. Cette fois on retourne vers un système proche des flashcards. J’utilise Memrise pour le chinois et ça me permet d’apprendre des idéogrammes alors que je n’avais pas l’intention de me lancer dans les chinois écrit, à la base! Il suffit de se laisser guider. Lorsqu’on échoue, le système nous interroge jusqu’à ce qu’on maîtrise la question.

 

HelloChinese

Bon, celle-ci est spécifique au chinois comme vous l’aurez compris. C’est un style de Duolingo spécial chinois, en résumé. Un peu plus ludique, avec plus d’images aussi. On lit, on écrit, on écoute et on parle!

 

La fameuse répétition espacée

En écrivant cet article, je réalise à quel point toutes ces applications se basent sur le même principe : celui de la répétition espacée. Chacune a ses particularités mais l’idée est quasiment toujours la même. Je ne prétends pas faire un “top” des meilleures apps, je vous partage juste celles que j’utilise. Si vous en avez d’autres qui vous satisfont, n’hésitez pas à partager vos expériences dans les commentaires sous cet article!

Ça peut sembler bordélique d’utiliser autant de logiciels différents mais je trouve qu’elles se complètent très bien. En restant dans la simplicité, on progresse petit à petit sans se griller le cerveau. Et en n’oubliant jamais qu’on fait ça pour le plaisir 🙂

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.